Featured Video Play Icon

Verberie, petit coin de paradis

Il aura fallu cet épisode de coronavirus pour que Verberie retrouve un peu de sa sérénité.  Certes, il n'est pas possible de profiter du beau temps pour faire de belles promenades à pied ou à vélo mais sachons profiter du calme.

La nature retrouve sa place à Verberie

Vous ne vous doutiez pas qu'il y avait autant d'oiseaux à Verberie ? Plus besoin de tendre l'oreille entre deux passages de poids lourds pour écouter les mésanges, chardonnerets et le chant mélodieux du merle en fin de journée. Il y a aussi des écureuils et des visiteurs nocturnes comme les hérissons. On peut à nouveau entendre les abeilles bourdonner, c'est ça la vraie vie.

Préservons notre cadre de vie

Quand le confinement ne sera plus d'actualité (ce qui n'est pas pour tout de suite), nous regretterons ce silence, cet instant de grâce. D'où l'importance de se pencher sur la circulation dans Verberie. En ce moment, bien que peu de voitures circulent, la plupart des conducteurs roulent comme des dingues.

En France, la discipline n'existe pas et n'existera sans doute jamais. Triste constat de voir que c'est chacun pour soi. Certains poursuivent même leur campagne électorale à Verberie  sous couvert de service social. Pas très honnête tout ça. C'est toute l'année qu'il faut rendre service, pas seulement en période de confinement.

Les incarcérés

Le confinement à Verberie, ce n'est pas la prison !Difficile de ne pas rire en lisant en entête de certaines publications "confinement jour 24, 25..". Pourquoi ne pas graver des bâtonnets correspondant au nombre de jours confinés sur les murs de la maison ou de l'appartement ? Mais dans quel monde vit-on ? Ce n'est pas la prison, c'est le confinement!

Imaginez une cellule de 6m² avec, pour seule distraction, les cafards qui se promènent sur les murs. De nombreux prisonniers injustement condamnés de par le monde sont dans ce cas. Alors il faut arrêter de se plaindre et ouvrir un livre, ce drôle d'objet avec une couverture et des pages imprimées à l'intérieur ! Autrement il y a des versions électroniques gratuites ici.

Les bonnes pratiques

Lorsque le pays sortira du confinement, les français devront changer leurs habitudes. Il va falloir continuer à se laver les mains, éviter autant que possible les bises à tout va, apprendre à éternuer dans son coude, réapprendre aux enfants que lorsqu'on tousse ou éternue, on le fait dans le creux de son bras. Cela évitera à d'autres enfants et surtout aux adultes fragiles de contracter ces maladies infantiles souvent mortelles pour eux.

La propreté en question

Un français sale, c'est un pléonasme. Un français propre, un antonyme. En réalité, c'est comme cela que les gaulois sont perçus à l'étranger. Il faut malheureusement dire que dans plus de 70% des cas, c'est vrai. Comme le dit si bien un proverbe africain "Le putois ne sent pas l'odeur de ses aisselles."

Alors, à ceux qui jettent papiers et clopes par les vitres des voitures, qui font déféquer leur chien sans ramasser les crottes (à Verberie par exemple), qui crachent par terre, postillonnent, déversent leurs ordures en bord de route ou dans les forêts, nous disons STOP !!!!

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

A propos admin@60410

Voir aussi

Image du passé qui ne reviendra plus

Verberie : la victoire par procuration

Image du passé qui ne reviendra plus, symbole de la joie de vivre et de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.