Le gouffre entre les promesses et les actes continue de se creuser à Verberie
Le gouffre entre les promesses et les actes continue de se creuser à Verberie

Verberie ma ville : bilan de nos actions

A Verberie, il n’a pas été nécessaire d’organiser la fête des lumières. Et pour cause, elles se trouvent à la mairie. Nos élus brillent par leurs idées de génie et irradient toute la ville.

Nos dernières réussites

Grâce à notre pugnacité, quelques actions ont été réalisées dans notre bonne ville :

  • Les trottoirs ont été maladroitement rafistolés rue de Paris. Nous avions évoqué ce problème, et dans l’optique des prochaines élections municipales, nos élus ont préféré cacher la misère, mais bon…
  • Le candélabre qui penchait dangereusement rue du Port a tout simplement été retiré ! Mais ont-ils pris la peine de vérifier les autres lampadaires ? A priori il ne s’agirait pas d’un accident mais d’un descellement du poteau. Il faut dire que cette partie de Verberie est sablonneuse et avec les précipitations de ces derniers mois, ça ravine. D’autant que, d’après nos sources, les poteaux ne seraient pas équipés de blocs de béton à leur pied.
  • Un lampadaire (un seul..) a été installé rue des Moulins. De nombreuses rues du quartier de la gare restent dans le noir mais après tout, les habitants de ce quartier ne voteront pas pour eux, alors comme disent les italiens « Chi se ne frega ? » (Qu’est qu’on en a à battre ?).

Le reste à réaliser

En résumé, le bilan de ces derniers mois de cette « équipe municipale » est plutôt maigre. Toujours pas de nouvelle de ce « Mieux Vivre à Verberie » porté disparu.  Qu’en est-il de ces promesses pré-électorales ? A part quelques travaux, sérieusement, qu’est ce qui a changé dans la vie des sautriauts ?

La politesse

Tout d’abord, nous commencerons par la politesse. Le comportement de certains de nos élus, à la limite de la muflerie aurait besoin d’être sérieusement repris. Ne sont-ils pas sensés donner l’exemple ?  Nous en avons noté un, peu valorisant.

La politesse n'étouffe pas les élus de VerberieLors de l’inauguration du local d’une entreprise de Verberie la société DPA, M. Patrick Steffen (premier adjoint au maire) et M. René Brouillard (adjoint à la voirie), ont, comme à leur habitude, superbement ignoré l’ex-première adjointe Mme Cayrol. Interrompant grossièrement la conversation qu’elle avait avec M. Jean-Louis Gaillet, ils ont uniquement salué ce dernier. Quels que soient leurs différends, se comporter en mufle n’a jamais grandi un élu. Par contre, M. Patrick Floury, conseiller municipal de l’opposition, et M. Francis Pagnier (adjoint aux bâtiments et espaces verts) ont fait preuve du savoir-vivre qui fait cruellement défaut à leurs collègues et au premier magistrat de la commune (voir notre article à ce sujet).   Le maire de Verberie n’était pas présent au contraire de  M. Desmoulins, Maire de Saintines qui a pu se libérer de ses obligations pour soutenir une entreprise qui n’est même pas dans sa ville. On appréciera le paradoxe.

La publicité des travaux en période électorale

En second lieu, il serait temps de cesser toute publicité concernant les travaux dans la ville en période pré-électorale comme le stipule la loi. Là également, il s’agit d’une question de respect.

La transparence

Puis nous pouvons également citer la transparence sur les affaires publiques. Jamais l’opacité n’aura été aussi grande. Certains projets sont même cachés à des conseillers municipaux de leur propre majorité. Pour une équipe qui devait encourager les « débats d’idées », il semblerait que seules trois personnes, un « sot trio » en quelque sorte, ne débatte de ces projets.

Les rengaines

Nos élus de Verberie savent jouer du violon

Enfin, nous voyons que nos élus reprennent (toujours et encore) à leur compte les travaux réalisés par des entreprises privées. Collés aux associations comme des mouches sur un pot de confiture, ils participent sans complexe aux manifestations organisées par ces associations qui ont vu fondre leurs subventions comme neige au soleil.

Comme disait ma grand mère, « il faut faire feu de tout bois », mais attention qui vole trop près du feu finit par s’y brûler les ailes.

A méditer…

Print Friendly, PDF & Email

A propos admin@60410

Voir aussi

Le maire de Verberie, un homme qui n'aime pas faire parler de lui mais qui ne rate pas une occasion de s'épancher dans la presse locale

Verberie : Oise Hebdo arrache des confidences au maire de Verberie

Le maire de Verberie, Michel Arnould exhume un article de Oise Hebdo datant de 2018 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.