Les nombreux couacs du bulletin municipal de Verberie : mieux vaut en rire !
Les nombreux couacs du bulletin municipal de Verberie : mieux vaut en rire !

Verberie : les ratés du bulletin municipal

C’est avec un bonheur indescriptible que nous avons à nouveau feuilleté le bulletin municipal de Verberie. Deuxième journal de campagne à être imprimé, il ressasse les sempiternels travaux réalisés dans la commune (et pas toujours à bon escient).

Les doublons ou de l’importance de la relecture

Le numéro 19 du Petit Sautriaut, paru en fin d’année dernière, a eu droit à deux impressions. En effet, la première édition, truffée d’erreurs n’a pas été distribuée, elle aurait fait « mauvaise impression » 😆 . Il faut dire que ça la fichait plutôt mal, surtout après nos différents articles sur le sujet.

Nos élus ont donc fait réimprimer à nouveau les quelques 2000 exemplaires !

Coût de l’opération :

  • Premier tirage : 1104 euros (partis à la poubelle !)
  • Deuxième tirage : 888 euros (celui qui a été distribué)
  • Total : 1992 euros

Tout ça pour un numéro inutile puisque la plupart des articles pouvaient trouver leur place dans un seul. Cette incompétence aura coûté 888 euros supplémentaires aux sautriauts que nous sommes.

Sur internet, il est possible de faire imprimer ce genre de bulletin par des imprimeries spécialisées pour un peu moins de 350 euros les 2000 exemplaires (exemple ici). Mais après tout, c’est l’argent du contribuable, alors, au diable l’avarice !

Salut les copains

Comme se plaisent à le dire nos élus, il n’y a pas de copinage à la municipalité. Curieusement, ce sont les voisins proches de notre édile qui distribuent le bulletin municipal dans les boites aux lettres (par  l’intermédiaire de l’Association Intermédiaire de Verberie). C’est d’ailleurs une conseillère municipale qui gère l’association intermédiaire. L’impression du bulletin est réalisée par une société qui a dans ses rangs le fils du premier adjoint.  Récemment, la presse a publié une photo de personnes âgées déjeunant à la cantine de Verberie et devinez quoi ? On y retrouve un autre voisin et ami du couple de tourtereaux.

Le dernier tour de piste

Le copié collé à Verberie, un incontournable !Ce dernier numéro du Petit Sautriaut est un vrai régal ! Vous allez nous manquer chers élus, c’est sûr ! Comme pour les précédents, aucun article n’a véritablement été rédigé, il s’agit juste d’un copié/collé de ce que M. le Maire de Verberie écrit sur sa page. Il administre également les pages de la Mairie et du Château d’Aramont. On n’est jamais si bien servi que par soi-même, n’est-il pas ?

La lecture de l’encart réservé au colis des anciens et ses « denrées festives » nous fait encore mal aux côtes.  Nous étions présents lors des vœux du Maire où il y avait somme tout, pas beaucoup de monde (400 d’après les organisateurs, 150 d’après la police). Mais il faut bien se rassurer, c’est important pour le moral des troupes !

T’es qui toi ?

A Verberie, les élus buttent sur les nomsEnfin, cerise sur le gâteau indigeste, le massacre des noms des nouvelles têtes dans l’article consacré aux départs en retraite. C’est affligeant de constater que nos élus sont incapables d’écrire correctement les noms du personnel de mairie.

Voici donc l’orthographe exacte des patronymes des nouvelles recrues :

  • Mme Gwladys LANGÉLUS ( et non pas Glawdis)
  • Mme Béatrice KWAPISZ (et non pas Bérénice KWAPISE)

Nous en profitons pour leur souhaiter la bienvenue et bon courage dans leurs nouvelles fonctions, et une excellente retraite loin de l’agitation municipale à mesdames Brigitte Javelot et Bernadette Ambert.

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

A propos admin@60410

Voir aussi

Image du passé qui ne reviendra plus

Verberie : la victoire par procuration

Image du passé qui ne reviendra plus, symbole de la joie de vivre et de …

Un commentaire

  1. Bravo pour cette analyse très justifiée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.