Accueil / A la une / Le bonneteau des entrepôts Seveso
Mais que font nos élus de Verberie pour informer la population sur les risques industriels ?
Mais que font nos élus de Verberie pour informer la population sur les risques industriels ?

Le bonneteau des entrepôts Seveso

A Verberie, nous ne sommes pas à l'abri de ce qui vient de se passer à Rouen. Les entrepôts qui pètent, les fumées et les retombées toxiques, cela pourrait nous arriver aussi.

Le cas de Rouen

Eau de pluie polluée bientôt aussi à Verberie ?Juste après l'explosion de l'usine Lubrizol à Rouen, tout allait bien dans le meilleur des mondes. Ce sont les autorités qu'il l'affirmaient. Il ne fallait pas paniquer, tout était sous contrôle. Seulement voilà, des photos montrent une autre réalité jusqu'à 30 kilomètres autour. Par exemple, on peut voir sur des photos postées par des riverains, un bac de récupération d'eau couvert d'une sorte de couche huileuse, des abreuvoirs qui ont subi le même sort, des dégoulinures noirâtres sur les maisons et les voitures...

Ce matin, nous apprenons par le Parisien Oise (édition du 28 septembre 2019), que le toit en fibrociment de l'entrepôt contenait de l'amiante. Tout le monde sait que l'amiante ne représente aucun danger pour la santé.

Étrangement, cela nous rappelle Tchernobyl et son petit nuage noir qui avait évité la France.  Maintenant, on sait que pour le cas de Rouen, la fumée toxique et les retombées sont arrivées jusqu'en Picardie.

Le cas de Verberie

FM logisitcs est à 5 km de Verberie
FM Logistic est à 5 kilomètres de Verberie

La chance que nous avons, si tant est qu'on puisse parler de chance, c'est que les entrepôts de Paris Oise sont un peu plus récents. Ce n'est pas pour autant que nous sommes à l'abri. Prenons l'exemple de FM Logistic de Paris Oise classé Seveso seuil haut. Par ailleurs, l'usine d'engrais de Longueil Sainte Marie n'est pas passée loin de la catastrophe en octobre 2017. Le vrai problème en fait, ce ne sont pas tant les entrepôts classés Seveso 2 que l'information à la population.

Nos élus majoritaires, campagne électorale oblige, se félicitent de leur intervention auprès de Brézillon (Attendons d'en voir les résultats..). Mais Brézillon, c'est du pipi de chat comparé à FM Logistic.

Nous avions déjà évoqué ce problème dans un autre article que nous vous invitons à relire.

La tête dans le sable

Qu'attendent nos élus pour communiquer sur ces risques ? Quand aurons-nous des informations fiables pour pouvoir s'y préparer et y faire face ? Le silence sur les incendies en tout genre qui se produisent dans la commune en dit long sur leur conception de la communication.

« Les citoyens ont un droit à l’information sur les risques majeurs auxquels ils sont soumis dans certaines zones du territoire et sur les mesures de sauvegarde qui les concernent » (loi 87-565 du 22/07/1987, L.125-2 du CE).

Print Friendly, PDF & Email

A propos admin@60410

Voir aussi

A Verberie, l'appétit vient en mangeant, une tradition ?

Verberie : l’appétit vient en mangeant

Dans le journal Oise Hebdo daté du 9 octobre 2019, nous apprenons, sans surprise que …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.