Les contrevœux de Verberie

De nombreuses communes ont abandonné la traditionnelle cérémonie des vœux, faute de moyens. A Verberie, non seulement on garde cette tradition mais on voit les choses en grand ! L'espace Dagobert, nouvelle salle des sports, était réquisitionnée pour la circonstance. Pardi, les élections approchent et le grand ratissage de voix commence. Il faut que ça claque !

Un long discours

Le long, très long, très très long discours du maire a creusé les estomacs d'une partie du public venue pour les petits fours et les amuses-gueules. Le discours, ils le connaissent déjà, c'est pratiquement le même depuis 2014. Aucune surprise donc de ce côté là sauf des rangs dispersés du côté de la majorité municipale. L'équipe se déliterait-elle encore un peu plus ?

Comme promis dans notre bilan du mois de décembre, nous avons épluché ce discours avec soin pour le rendre limpide au plus grand nombre. Il faut dire qu'au bout de 5 minutes, l'attention n'y est plus, forcément.

Détaillons donc maintenant chaque partie l'une après l'autre.

La politique communale

Sans aucune gêne, nos élus se félicitent de la remise à niveau du patrimoine communal. En fait, on peine à y croire. Il suffit de regarder l'église au toit moussu et son orgue qui penche du côté où il va tomber pour douter de leur bonne foi. S'il on y ajoute le fait de délaisser le bâtiment de l'ancienne mairie et les murs d'enceintes du château, du jeu d'arc etc.. qui s'écroulent, on se demande de quel patrimoine on parle...

Le renforcement de l'attractivité de la ville est quant à lui assuré par... les associations ! Le maire met en avant les activités de ces valeureux bénévoles mais ce n'est pas la mairie qu'il faut féliciter ! En effet, les activités proposées par la commune consistent en un copié/collé d'une année sur l'autre. Un manque d'imagination peut être ?

Cette fine équipe souhaite poursuivre son oeuvre inachevée en 2019 (vers l'infini et au-delà !). Les sautriauts ne manqueront pas de se souvenir des belles promesses de campagne (Adhésion au Parc Naturel Régional, réhabilitation du quartier de la gare, circulation des poids lourds, etc...) au moment de déposer leur bulletin dans l'urne.

Quant aux élus qui "mouillent leur chemise", nous dirons qu'ils font plutôt "suer" les autres car nous n'avons pas encore vu d'élu s'investir dans les travaux en prenant une pelle (mais des râteaux oui !).

La rétrospective de 2018

Retour sur le patrimoine communal avec la rénovation des toilettes, le déménagement du Relais Assistantes Maternelles, le monument aux morts... Rien que de l'entretien courant, pas de quoi se taper sur le ventre. La voirie, quant à elle, a subi quelques bitumages mais on est très loin du compte. Rappelons que les réseaux d'eau et de gaz de nombreuses rues sont dans un état lamentable et constituent une véritable bombe à retardement pour les riverains.

Les espaces verts

Enfin, au niveau des espaces verts, l'autosatisfaction bat son plein. Avec les entrées de ville herbeuses exemptes de toute fleur pouvant nuire au tapis vert, les arbres abattus, les plantes exotiques qui crèvent dans des pots gris, nous ne sommes pas prêts d'obtenir le label "ville fleurie" à Verberie.

L'habitat collectif

Reprise également, dans cette rétrospective, de l'habitat collectif. C'est gonflé quand même de mettre dans son bilan des réalisations de sociétés privées comme Picardie Habitat ou la construction par la Société Immobilière Picarde de l'inutile résidence dite "intergénérationnelle". Mais à Verberie, on ne manque pas d'air puisqu'on fait beaucoup de vent.

Les associations

Les associations ont eu droit aux compliments habituels (enfin, pas toutes..). Non pas qu'elles ne les méritent pas ces compliments, mais on sent comme un appel au vote de la part des élus de la majorité. Le Club de Handball, quant à lui, n'a pas eu droit à la brosse à reluire, et pourtant ils ont obtenu d'excellents résultats malgré l'interdiction de s’entraîner dans la halle des sports de Verberie !

Pas de compliments non plus pour les bénévoles qui ont passé énormément de temps et déployé beaucoup d'énergie pour classer les archives de la mairie. Un oubli, sûrement !

Les spectacles !

Parmi les spectacles, beaucoup ont été organisés par les associations ou les communes voisines, pas de quoi se pâmer d'autant qu'on retrouve les mêmes année après année. Heureusement, il reste les séances du conseil municipal, toujours distrayantes et gratuites !

Un grand absent dans cette liste d'activités : le tourisme. C'est dommage car "Aquilon Découverte" pourra bientôt faire visiter les ruines historiques des anciens bâtiments de la commune.

2019, l'année des fausses surprises

Un chapitre "Que ferons-nous en 2019" fait état de l'empathie de nos élus majoritaires pour leurs concitoyens en mettant en avant leurs actions "sociales". Apparemment, au regard des messages que nous recevons, tous les appels au secours ne sont pas entendus...

Également repris pour le compte de nos élus, l'arrivée d'un nouveau médecin. Le hic, c'est qu'ils n'y sont pour rien une fois de plus. Le cabinet médical privé si cher à leur cœur tarde à ouvrir ses portes.

Étonnons nous de la "mauvaise nouvelle" de l'effondrement de la chaussée rue de Saintines. L'équipe en place savait dès son arrivée en 2014 que les réseaux d'eau et de gaz étaient dans un état pitoyable. Un an avant les élections ils font mine de découvrir ce problème... C'est ballot ! Enfin, tant qu'on trouve 3 millions d'euros pour rénover le château, les canalisations pourries de gaz, ça attendra ! Avec un peu de chance, elles vont péter cet été et on n'aura pas besoin d'investir dans le feu d'artifice du 14 juillet ! Si ce n'est pas de la bonne gestion communale ça !

Les plans sur la comète

Poursuivre avec "une équipe en partie renouvelée" est un doux euphémisme puisque deux adjointes ont démissionné et de nombreux conseillers de l'équipe majoritaire ont déserté. Reste le noyau dur, indigeste, et qu'il vaut mieux ne pas replanter.

Pour se convaincre que des actions ont été menées en concertation avec les habitants, il faut en parler aux riverains de la future résidence intergénérationnelle. En fait, on construit, et après on vous demande si vous êtes d'accord. Il s'agit d'un nouveau concept : la concertation subliminale.

Il se pourrait que le porte à porte à reprenne bientôt. N'oubliez pas de relire notre article à ce sujet "Devine qui vient sonner ce soir ?" et ouvrez votre porte aux âmes perdues.

Print Friendly, PDF & Email

Une pensée sur “Les contrevœux de Verberie

  • janvier 29, 2019 à 10:02
    Permalink

    Comme tout le monde le sait, le maire parle que des choses qui l’intéresse et rien de plus alors qu’on sait tous qu’il y a des priorités qui sont très bien cité dans cet article.

    De plus, ce qu’il ne dit pas, mais que certains d’entre nous savons, c’est que la salle Dagobert est revenu à la commune mais que les communes aux alentours se sont cotisées dedans et bien entendu Mr le maire a voulu faire payer le prix fort aux communes pour louer la salle Dagobert pour le spectacle de noël des écoles de st vaast par exemple ….. Quand il s’agit d’autres associations extérieur de Verberie, et bien on fait le prix « d’amis » (exemple avec Playmobil)

    De belles promesses pour sa campagne comme on dit –‘ c’est totalement décevant surtout quand on sait ce qu’il compte faire au château derrière LOL

    Personnellement, je commencerai à m’inquiéter par rapport aux canalisations de la communes :/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.