Le bulletin municipal de Verberie, un assemblage d'articles hétéroclites sans saveur et une bonne dose de remplissage ne font pas un best seller
Le bulletin municipal de Verberie, un assemblage d'articles hétéroclites sans saveur et une bonne dose de remplissage ne font pas un best seller

Le petit Sautriaut : allo Maman bobo

Le Petit Sautriaut n°15, le magazine de la ville de Verberie vient de paraître.

Moins jaune mais affublé sur la première page d’un blason démesuré, il ne comporte toujours pas de sommaire et il est assez…. vilain dans son ensemble.

Voilà pour la forme, nous allons maintenant nous intéresser au fond (aussi creux qu’un bol à soupe). On dirait un copié/collé d’une page Facebook.

Du remplissage à tous les étages

Une image de Video Mapping illustre cette première page entièrement consacrée au mot du maire. Il devait y avoir des photos plus parlantes, car là on a juste l’impression que le château d’Aramont est en flammes. Déjà que sa toiture est bouffée aux capricornes, cela a de quoi inquiéter. Il devait sûrement y avoir des photos plus représentatives mais bon, vite fait… mal fait.

Le mot du maire est un vrai régal. « Plus de 20 ans que les enfants attendaient la réfection des toilettes de l’école du centre » apprend t-on. Les enfants de primaire, âgés de 20 ans aujourd’hui ont donc dû  patienter en CM2 pour avoir des toilettes enfin rénovées ! La bonne nouvelle, c’est qu’ils devraient pouvoir rentrer au collège maintenant.

Autre affirmation : « toutes ces opérations se font sans augmenter les impôts locaux , ni la dette de la commune » . Cela veut donc dire que la situation de la commune était saine en arrivant !

travaux verberieL’édile nous invite également au voyage dans les rue de Verberie. Il est question de travaux, de travaux et aussi de… travaux. Mais les travaux ne font-ils pas partie des obligations d’une commune ? Pourquoi les mettre autant en avant et remonter aux cro-magnons sous prétexte que « les autres » n’avaient rien fait ? Pourquoi se plaindre alors qu’il leur suffisait de ne pas reprendre le bâton merdeux !

On pensait faire mieux.. ce n’est pas en se tournant sans cesse vers le passé qu’on va avancer. Il est où le « mieux vivre à Verberie » au fait ?

D’autant que parmi les travaux évoqués, il y en a beaucoup qui n’ont pas été réalisés par la commune : La rénovation du Square des Merlets (Picardie Habitat, société privée), les logements du 19 rue des Remparts (Picardie Habitat), La Résidence Intergénérationnelle (Société Immobilière Picarde)… ça sent le remplissage tout ça.

Les travaux de la rue Juliette Adam et de la rue de Paris, nous les devons au Conseil Départemental. Seule une partie de la rue des Moulins est actuellement rénovée par la commune mais qu’en est-il de la rue de la Cendrière ou de la Route de Saint-Sauveur ? Pourtant, lors de la campagne électorale de 2014, la liste « Objectif Verberie » s’offusquait de l’état de ces deux routes. Une amnésie passagère peut être ?

Un patchwork sans saveur

Au niveau de la rubrique  vie communale, on trouve de tout dans un mélange coloré et désordonné avec encore une fois, des manifestations qui n’ont pas été organisées par la commune. Citons entre autres,  la visite guidée de Verberie par Aquilon, le fameux et coûteux festival des forêts auquel ont assisté peu de sautriauts si on retire les amis et la famille de nos chers élus.

On peut également s’étonner de trouver dans ce numéro de la publicité pour une école privée ou encore la liste des médecins bien que la publicité en soit interdite par le Conseil de l’ordre… Oups

Pages 10 et 11, nous trouvons (encore) du remplissage avec « Proch’emploi » et les aides diverses et variées proposées par la région ou le département. Enfin, la dernière page (un régal pour les yeux !) nous offre un festival de fautes dans l’encart « manifestations à venir ».

Est-ce vraiment ce que l’on peut attendre d’un journal communal ? Rien sur les consignes de sécurité ou sur l’avis des habitants.

Notons que la version électronique permettant aux élus des autres communes et aux entreprises de le consulter en ligne a complètement disparu. Pourtant, cela permettait de faire des économies.

Enfin, l’impression de ce numéro a encore été assurée en famille.  Peu importe les conflits d’intérêts, tant qu’on peut faire plaisir…

Une campagne de calomnie à Verberie

Il paraîtrait qu’une « campagne de calomnie » avec des « attaques violentes, mensongères et chargées de haine » se déploie sur les réseaux sociaux.

Ni haine, ni mensonge, seulement la recherche de la vérité. Et puis pour haïr, il fait avoir aimé…

Mais quelle horreur, quelle infamie, des gens qui n’adhèrent pas à la pensée unique et qui osent dire tout haut ce que certains pensent tout bas !

Il semblerait que cela porte le nom de … démocratie. La liberté d’expression gênerait-elle nos élus qui se sont acharnés avec une mauvaise foi évidente sur leurs adversaires lors de leur campagne électorale en 2014 ?

Nous développerons ce sujet passionnant dans un prochain article que nous étayerons avec des documents authentiques car il y a tant à dire !

« Le mensonge est plus aisé que la vérité. Cependant, il suffit d’une vérité pour faire écrouler une pyramide de mensonges. » Pierce Brown , Red Rising, tome 2 : Golden Son

 

Print Friendly, PDF & Email

A propos admin@60410

Voir aussi

Mais où se cachent-ils donc ?

Les deux premières ayant eu beaucoup de succès, voici une troisième énigme composée de noms …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.