Accueil / espaces verts / L’adieu aux arbres
Les arbres de Verberie, les mal-aimés de la commune
Les arbres de Verberie, les mal-aimés de la commune

L’adieu aux arbres

A Verberie, il ne fait pas bon être un arbre. Un peu à la manière d'Attila, nos élus abattent, coupent et rasent arbres et haies. L'herbe est peu à peu recouverte de bitume et notre village prend des airs de banlieue parisienne.

Une minute de silence

Nous allons donc nous recueillir et observer une minute de silence à la mémoire de ces arbres tombés au champ d'honneur sous les coups de tronçonneuses de l'ennemi :

  • Route de Pont
  • Place du Général de Gaulle
  • Au monument aux morts place de l'église
  • Impasse Jean Moulin
  • Ecole des remparts
  • Parc du château
  • Parc de la mairie

On hait les haies

N'oublions pas le sacrifice des haies et arbustes qui abritaient les nids des passereaux que nous aimons entendre gazouiller à la belle saison :

  • Le long du mur de l'église
  • Au collège

Un génocide programmé

Pourtant, les forêts ont un rôle déterminant dans le processus de réchauffement climatique. Nous vous conseillons la lecture de cet article de Futura Sciences sur le sujet : "Comment les forêts agissent-elles sur le climat"

Aussi, le réchauffement climatique n'allant pas assez vite, à Verberie, on a trouvé la solution pour que l'été la température puisse dépasser quotidiennement les 40°.

C'est pourquoi, le morceau de forêt situé à droite au sortir du rond-point Poclain en direction de La Croix Saint Ouen va bientôt disparaître. Donc, si vous alliez cueillir des jonquilles, du muguet ou ramasser des champignons dans ce coin là, oubliez tout de suite. Ce havre de paix va être sacrifié dans le nouveau PLUIH sur l'autel du développement économique. Il laissera place à des entreprises. Enfin, pour faire genre écolo, nous apprenons que "quelques grands arbres" vont être conservés. Donc, on va laisser une seule rangée d'arbres le long de la route (voir plans ci-dessous).

Bref, encore une action qui a pour but de détruire un éco système, la faune et la flore qui nous entoure et nous protège. Après, nos élus ordonneront l'abattage des renards. En effet, ils ne sauront plus où aller et viendront se réfugier en ville, vu qu'on détruit un peu plus chaque jour leur habitat.

On replante... mais pas à Verberie

Heureusement, des communes qui ont le sens des réalités et le souci de préserver les générations futures entament des actions. Celle d'Evricourt a impliqué 49 élèves de deux classes d'écoliers dans la plantation de 80 arbres et arbustes dans le village voisin.

Méditons donc sur ce proverbe indien plein de sagesse qui prend tout son sens à notre époque :

Ce n'est que lorsque le dernier arbre sera abattu, que le dernier fleuve sera pollué, que le dernier poisson sera péché, ce n'est qu'alors et alors seulement, que l'homme comprendra que l'argent n'est pas comestible.

Print Friendly, PDF & Email

A propos admin@60410

Voir aussi

La grosse commission

La commission espaces verts de la commune de Verberie s'est réunie et le maire se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.