La paille dans l’œil du voisin – Chapitre 9

Nous allons parler dans ce chapitre d’une énorme poutre que nous avions évoquée lors d’un précédent article :  la transparence sur les affaires publiques.

Argument fort et incontournable pour une campagne réussie, il s’agissait alors de « Favoriser l’accès des habitants aux dossiers publics de la commune« . Cet ambitieux programme avait même fait l’objet d’une « charte de l’élu » signée en présence de la presse par nos élus de la majorité.

Mais revenons à notre sujet. En 2014 l’équipe d’Objectif Verberie et avant cela, l’association Mieux Vivre à Verberie (qui comptait les mêmes membres à quelques exceptions près) dénonçait avec rage le fait de devoir passer par la CADA (Commission d’Accès aux Documents Administratifs) pour obtenir des documents légalement accessibles au public. Apparemment, le maire en place faisait barrage.

Une attitude peu démocratique

Le bétonnage de la zone humide a été approuvé

Certes, cette attitude n’avait rien de démocratique alors pourquoi les élus en place actuellement se sont-ils empressés d’agir exactement de la même façon ?

L’association « Pas de Centrale en Basse-Automne », en particulier son président Franck Deboise, fidèle à ses convictions, demandait fin 2016 à consulter un document public. Il s’agissait de l’étude environnementale sur Verberie commandée par la mairie au bureau d’étude BIOTOPE, qui comprenait une étude poussée sur le secteur de la Main Fermée. Selon le bureau d’étude, le rapport était terminé, et donc légalement accessible au public.

Pourtant le maire n’eut de cesse de lui refuser. Malgré un appel à la CADA avec une décision favorable rendue le 23 février 2017, l’association n’a pu avoir copie du rapport que…fin avril 2017. Et encore, ce n’était pas le document d’origine ! Comme il est dit sur la page de présentation, c’est une version modifiée « suite aux commentaires formulés lors de la réunion du 15 mars »…

Cette transparence opaque nous laisse sans voix. Est-ce que ce refus et cette modification à posteriori d’un document administratif auraient quelque chose à voir avec le fait que nos élus ont décidé de bétonner cette zone humide lors du conseil municipal de novembre ?

Une impression s’en dégage maintenant pour quelques uns d’entre nous : celle de s’être fait rouler dans la farine. Nos meuniers font tourner leur moulin à mensonges à plein régime et c’est bien dommage pour la démocratie.


Print Friendly, PDF & Email

Une pensée sur “La paille dans l’œil du voisin – Chapitre 9

  • décembre 6, 2018 à 12:04
    Permalink

    Lorsque j’écoute la vidéo, je ne peux m’empêcher de me gausser (c’est nerveux) ! Entendre ce qu’on entend et voir ce qu’on voit ! C’est cela que ces messieurs appellent la démocratie ? Ils connaissent peut-être la définition de ce mot mais ils n’arrivent pas à le mettre en application ? Je ne vois pas de différence entre mon pays et mon village : comment peut-on mentir à ses électeurs et continuer à se « pavaner » !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.