Accueil / gestion de la ville / La paille dans l’œil du voisin – Chapitre 2
Mentir, c'est s'exposer à des retours de bâton. A Verberie, le réveil sera douloureux.
Mentir, c'est s'exposer à des retours de bâton. A Verberie, le réveil sera douloureux.

La paille dans l’œil du voisin – Chapitre 2

Nous allons continuer notre série avec un deuxième volet consacré à la voirie de Verberie. Nous avions déjà évoqué dans un précédent article l'état de certaines routes de la commune. Le prix des carburants augmentant sans cesse, nos élus veulent peut être nous inciter à emprunter notre vélo. Mais même à bicyclette, l'exercice reste suicidaire sur certaines voies de Verberie.

Nous ferons le nécessaire

Vivement critiquée pendant la campagne électorale, la municipalité alors en place constituait l'exemple à ne pas suivre. Un constat sans concession était fait sur l'état de la voirie et pas seulement. Certes, des rues ont été refaites et les réseaux rénovés mais la réfection de la rue Saint-Pierre et de ses réseaux a été repoussée à plus tard "parce qu'il faut faire une pause dans les travaux pour épargner les sautriauts".

les travaux à verberieCes travaux, prévus par le conseil départemental ont été sciemment repoussés par la municipalité. En attendant, cette "pause" occasionne toujours plus de fissures dans les maisons et des nuits sans sommeil pour les riverains (Un article sera prochainement consacré à la circulation).

ça pue à VerberiePlus grave, des odeurs pestilentielles arrivent par les canalisations et les riverains ont plus l’impression d'habiter dans une fosse à purin que dans une maison. Il faut savoir que ces émanations gazeuses peuvent comporter des dangers pour la santé. Le suflure d'hydrogène, un gaz potentiellement mortel peut se dégager des réseaux d'assainissement et envahir une habitation. Il a une odeur caractéristique d’œuf pourri. Parfois, il suffit simplement d'installer un clapet anti-retour dans la canalisation qui pose problème dans la commune.

Le problème de la solution

Interdire la circulation des poids lourds de gros tonnage avant de refaire les routes aurait été logique. Nos élus ont pris le problème à l'envers. A tout problème il y a une solution. La version sautriaute que nous propose Zen60410 correspond tout à fait à la politique de nos élus :

  • J'ai un objectif
  • Je trouve une solution
  • Je crée un problème

Quant aux voies douces comme par exemple celle qui devait permettre de relier le quartier de la gare à la rue Pierre et René Firmin, les habitants l'attendent toujours.

Notons quand même les points positifs (en partie subventionnés par le Conseil Départemental) :

  • la rue de la République avec son trottoir pour dahu,
  • la rue Juliette Adam où les véhicules peuvent désormais rouler à toute vitesse,
  • la rue de Paris, particulièrement dangereuse pour les piétons avec son absence de trottoirs,
  • la rue des moulins (en cours de réfection sur une toute petite partie) et c'est un âne bien bourré qui a dû en faire le tracé car comme disaient nos anciens : "Elle est droite comme mon coude quand je me mouche".

Faire des travaux de voirie c'est bien, mais tout le monde n'est pas logé à la même enseigne.

Ne manquez pas le chapitre 3 de "la paille dans l’œil du voisin". Les paroles s'envolent, les vidéos restent !


Print Friendly, PDF & Email

A propos admin@60410

Voir aussi

A Verberie, les élus s'improvisent agents recenseurs

Verberie : l’exode des sautriauts

En 2014, lorsque l'équipe municipale de vainqueurs fut élue, Verberie comptait environ 4100 habitants.  En …

Un commentaire

  1. l'épine dans le pied

    sans oublier que les résidents du quartier de la gare, les enfants en particulier, qui doivent ce rendre à pieds ou à vélo, aux arrêts de bus, au collège, à l’école primaire, n’ont le choix que de s’y rendre en marchant sur la route ou dans les bas coté qui ne sont plus tondus. Ce déplacement déjà périlleux en été, le devient encore plus en hiver lorsqu’il fait nuit lors des déplacement. Et que dire de cet arrêt de bus uniquement signaler par un poteau, planté au milieu des hautes herbes sans aucun abris pour les utilisateurs. la sécurité et le bien être du quartier ne font clairement pas partie des préoccupations de nos élus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.