Haine, amour et trahison

Il existe des villes où les agressions verbales sont fréquentes au sein du conseil municipal, mais à Verberie, sûrement pas ! Et malheureusement ceci n’est pas un poisson d’avril…

Des publications surveillées par la Stasi

Récemment, dans une commune de l’Oise, un adjoint a invectivé une conseillère municipale sous prétexte qu’elle faisait des remarques peu élogieuses sur son équipe. En réalité, elle avait publié un commentaire sur une page Facebook connue pour ses prises de position. C’est d’ailleurs leur marque de fabrique qui contribue au succès grandissant de leur blog.

Deux questions se posent alors :

  • Les élus de cette bourgade passeraient-ils leur temps sur Facebook ?
  • Est-ce le retour de la Stasi ?

Les avis différents sont très mal perçus dans certaines équipes majoritaires de ces communes mais de là à vouloir que même l’opposition les encensent, c’est un peu fort de café non ? Ils ont si peu confiance en leurs propres capacités et tellement besoin de reconnaissance qu’ils en arrivent à des comportements frôlant le ridicule.

Quand les nerfs lâchent

Des élus ont la tête un peu trop près du bonnet ces temps ci. Menaces, pressions, insultes, mais où va la France ma brave dame, je vous le demande un peu ! Certains adjoints aux maires de l’Oise ne seraient pas des élus comme les autres pour qu’ils se permettent de tels comportements ? Il y en a même qui ont adopté des chartes de bonne conduite. Il faudrait peut être qu’ils se l’appliquent cette charte.

Quand on entend qu’un élu, les yeux exorbités, comme atteint de la rage, s’est jeté sur une collègue de l’opposition parce qu’elle a exprimé ses opinions dans un commentaire, c’est grave. Il va devenir urgent de se faire vacciner. Il paraît même que les vociférations de l’adjoint en question se sont entendues à l’extérieur de la mairie…

« La haine des hommes, et l’horreur de lui-même, reluisent dans l’œil du méchant » dit un proverbe. Peut-on se détester à ce point pour être aussi vindicatif ? Il y a des séances de conseils municipaux qui ressemblent à des chasses à courre. On a l’impression qu’une meute de chiens enragés a été lâchée sur les opposants et que le maître d’équipage n’arrive plus à les contrôler.

Hé oui, tout fout le camp mon pauvre monsieur, à commencer par le respect et la politesse. Mais au niveau d’un élu, c’est impardonnable.


* STASI : Le ministère de la Sécurité d’État (Ministerium für Staatssicherheit, MfS), dit la Stasi (abréviation de Staatssicherheit), était le service de police politique, de renseignements, d’espionnage et de contre-espionnage de la République démocratique allemande (RDA) créé le 8 février 1950. Sous tutelle du gouvernement de la RDA, la Stasi était désignée comme « le bouclier et le glaive du parti » (« Schild und Schwert der Partei ») par la propagande du régime.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.