Du baragouin dans le bulletin

C'est avec  des yeux d'enfants que nous avons découvert ce nouveau numéro du bulletin municipal de Verberie. Il faut dire que la présentation est digne d'un petit journal de classe de CM2.

On y voit des photos de biais avec du texte coupé par un timide qui bégaie, un voyage en Angleterre qui n'a apparemment pas porté ses fruits pour nos élus bilingues partis là-bas. En effet, le coquelicot dans la langue de Shakespeare, c'est "poppy" et non "popy". Ça la fiche mal quand même...

Des travaux, encore des travaux, toujours des travaux..

On y retrouve le mot du maire, condensé des vœux présentés à l'espace Dagobert : "Nous étions environ 350"... qui n'est pas sans rappeler cette tirade du Cid de Corneille : "Nous partîmes cinq cents, mais par un prompt renfort, nous nous vîmes trois mille en arrivant au port". Pas facile de compter quand on festoie en même temps...

Nous retrouvons avec bonheur le remplissage tous azimuts du journal, comportant, entre autres, la liste récurrente des habituels travaux, liste qu'on nous ressert à chaque occasion. Vous reprendrez bien, un peu de rue des Moulins ?

Une question nous taraude : pourquoi diable mettre des numéros de page illisibles dans cette édition alors qu'il n'y a aucun sommaire ?

Le grand débat national

De plus, les numéros d'urgence, bien pratiques, ont disparu du Petit Sautriaut pour faire place à une énorme page sur le fameux "Grand Débat National".

Cet appel à remplir le cahier mis à la disposition des habitants tombe à pic. Il permettra, en temps voulu, de savoir où passer de la pommade au moment de la campagne électorale. Un genre de sondage pré-élections en quelque sorte. D'ailleurs pourquoi nous dit-on qu'un élu sera présent "en cas de trouble à l'ordre public" pour toute réunion  sur le sujet. N'est-ce pas le rôle des policiers municipaux ?

Encore une façon de préparer sa campagne électorale en toute discrétion sous couvert de débat national ! Un conseil, postez vos commentaires directement sur granddebat.fr

Le mot de l'opposition

Il se passe quand même de drôles de choses au niveau de la Maison des Jeunes et de la Culture (MJC). Les rumeurs vont bon train mais, comme on dit, il n'y a pas de fumée sans feu. Le personnel de la MJC est compétent et spécialisé dans l'accueil des enfants. Que deviendrait cet accueil si on le confiait à des personnes inexpérimentées ? Les sautriauts, à juste titre se font du souci pour l'encadrement des activités de leurs enfants.

Mettre son nez partout et vouloir tout régenter conduit souvent à des retours de bâton. Nos élus, issus d'Objectif Verberie vont bientôt pouvoir intituler leur nouvelle campagne "Objectif Sortie".

Print Friendly, PDF & Email

Une pensée sur “Du baragouin dans le bulletin

  • février 6, 2019 à 7:05
    Permalink

    Pour la MJC, dans le Sautriaut c’est écrit que la MJC a eu une subvention de 106 000 € et que la mairie paie le salaire du directeur. MAIS ils ont oublié de dire que l’ARCBA donne une compensation pour l’emploi du directeur pour les 20% que la CCBA donnait et que l’ARC verse toujours ces 20% à la commune !!!! Et que la commune reçoit aussi une subvention de la CAF par rapport au périscolaire et au NAP.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.