Accueil / gestion de la ville / Application de l’article 22
A Verberie, en cas de sinistre, il faut appliquer l'article 22
A Verberie, en cas de sinistre, il faut appliquer l'article 22

Application de l’article 22

Récemment, dans la presse, les élus de Verberie faisaient les louanges d'une nouvelle application permettant aux 170 gendarmes de la compagnie de Senlis de relier la vingtaine de cameras de vidéo surveillance de la commune à leur smartphone personnel.  Un genre d'émission de télé réalité directement sur leur mobile !

Mais ce ne sera pas Nabilla qu'ils verront (dommage pour eux) mais d'éventuels délinquants traversant ou commettant des méfaits sur la commune. Mais rassurez-vous, pour l'instant la verbalisation ne sera pas possible.  Les adeptes des doigts dans le nez au feu rouge, qu'ils soient sautriauts ou de passage, pourront continuer à pratiquer leur activité favorite.

Et la sécurité des habitants dans tout ça ?

Si seulement,  nos élus pouvaient mettre autant d'empressement à assurer la sécurité de leurs habitants ! Nous avons déjà évoqué ce problème dans un article précédent. Il exite la téléalerte par exemple. Autre exemple, une application pour smartphone permettant d'alerter les sautriauts et de faire remonter des informations aux élus. Cette solution avait bien été proposée par l'ex-première adjointe à son équipe. Pourtant, ce dispositif innovant a été sans cesse repoussé aux calendes grecques. Une question de budget paraît-il... La sécurité serait-elle moins importante que certaines manifestations communales ?

Des risques connus

Il faut dire qu'à Verberie, nous sommes particulièrement gâtés en matière de risque :

  • Déraillement d'un TGV sur le viaduc
  • Renversement ou embrasement d'un camion transportant des matières dangereuses  (rappelons que la D923A qui passe rue de Paris est ouverte aux convois exceptionnels)
  • Accident d'une péniche de transport de déchets toxiques ou contaminés
  • Explosion ou incendie dans les entrepôts classés Seveso 2 des zones d'activités limitrophes (Longueil Sainte-Marie, Paris Oise..)
  • Inondations soudaines dues à des crues torrentielles (nous ne sommes pas à l'abri d'une catastrophe au regard de ce qui vient de se passer à Trèbes)
  • Explosion d'un silo (Silos de Port-Salut ou de la rue des Moulins)
  • Explosion ou incendie de l'usine d'engrais à Port Salut
  • Rupture de digues
  • Déraillement d'un train au quartier de la gare où passent des transports ferroviaires de déchets radioactifs
  • Feux de forêt (proximité de la forêt de Compiègne et coteaux boisés de Verberie)
  • Coulée de boue
  • Explosion d'une conduite de gaz (certaines conduites sont encore en fonte grise sur la commune et ont plus de 50 ans !)
  • Explosion du gazoduc "Arc de Dierrey" qui traverse Verberie à l'extrémité sud
  • Le crash d'un avion dans un couloir aérien passant au-dessus de Verberie

Il y a fort à parier que beaucoup de sautriauts n'étaient pas au courant de ces risques. En cas de sinistre vous devez donc suivre les consignes de l'article 22 (article 22: "démerde-toi comme tu peux").
En effet, aucune sirène ne vous préviendra en cas d'alerte (système pourtant simple et efficace) car celles de Verberie sont désactivées et les consignes de sécurité sont bien gardées au chaud dans un ordinateur de la mairie.

Faudra t-il attendre une catastrophe pour que nos élus réagissent ?

 

Print Friendly, PDF & Email

A propos admin@60410

Voir aussi

Les élus de Verberie contribuent au réchauffement climatique

Verberie : une politique environnementale destructrice

Récemment, le maire de Verberie, Michel Arnould, a maladroitement tenté de justifier sur Facebook les …

Un commentaire

  1. Petite réflexion concernant la possibilité aux gendarmes de visualiser les caméras de la commune, il est vrai qu’il faut vivre avec son temps. Mais je ne suis pas trop d’accord que des gendarmes puissent se servir de leurs portables personnels pour ce genre de travail. Je ne mets pas en doute l’honnêteté de ces fonctionnaires,
    EST CE BIEN LÉGAL ??. d’autant que ce sont leurs portables personnels. N’ont ils pas des portables professionnels ??…
    Imaginons qu’un fonctionnaire perde son portable et que celui-ci tombe dans des mains malhonnêtes, on peut tout imaginer. C’est comme si vous donniez à un pirate informatique vos codes et mots de passe de votre PC.
    A méditer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.